Un musée pour le FC Nantes

29 oct 2015 par HB, Commentaires fermés sur Un musée pour le FC Nantes

Le FC Nantes veut son musée…
Le lieu d’implantation de ce musée, autant que l’originalité de son contenu et de son concept seront déterminant pour son succès.
L’endroit, tout d’abord. Il doit être, autant que possible, en lien avec l’histoire du club. Cela ne laisse que 3 options : Le stade de la Beaujoire, le stade Marcel Saupin et la Jonelière.
La Jonelière, la fabrique du « jeu à la Nantaise » est d’un accès compliqué et excentré. C’est en outre un lieu assez fermé et qui doit le rester pour la tranquillité des techniciens, des joueurs et des pensionnaires. La construction, à proximité, d’un centre de séminaires avec hôtel, comme l’envisageait un moment Waldemar Kita, aurait donné un peu plus d’atouts à cette option. Mais le projet, à priori, ne verra pas le jour.
Le stade de la Beaujoire est une évidence à première vue. Mais à première vue seulement. C’est évidemment la garantie d’une fréquentation soutenue pendant les premiers mois. Mais ensuite, quand tous les membres de la tribu jaune l’auront visité, une fois, deux fois… ? Un partenariat avec le parc des expos peut drainer un peu visitorat supplémentaire en période de salons ou d’expositions. Mais le lieu est trop désert hors jour de match et trop excentré pour assurer un visitorat régulier et surtout extérieur. Il suffit d’aller sur le parking de la Beaujoire en semaine ou un dimanche sans match pour émettre les plus grands doutes sur la pérennité à long terme d’un musée à cet endroit.
A Milan, le musée de San Siro (celui du Milan AC et de l’Inter) ne fonctionne que les jours de matchs. Le reste du temps, quelques tours organisés par des opérateurs de tourisme locaux drainent quelques dizaines de visiteurs par jour. Et Nantes, n’est pas Milan…
Le stade Marcel Saupin : Plus proche du centre, il est chargé de l’histoire du club. C’est à qu’il a fait ses premiers pas, qu’il a grandi et conquis 6 de ses 8 titres. Il reste un espace non bâti (là ou est la talus, derrière un des buts, à l’emplacement de l’ancienne tribune Ouest pour les moins jeunes.
A proximité de la gare et de ses parkings, près de la cité des congrès, ce lieu central et chargé de l’histoire de Nantes permettrait à ce musée de s’intégrer facilement dans le parcours des touristes, et pourquoi pas le parcours du Voyage à Nantes ?
Mais pour attirer les visiteurs extérieurs à la ville, il faut que ce musée soit à l’image de l’histoire du FC Nantes : Novateur.
Que ce soit une immersion et un vrai voyage dans le temps et dans l’histoire. Que les dernières ressources de la technologie soient utilisées pour y parvenir, tant sonores ou visuelles que sensorielles. Si c’est pour exposer des maillots, des coupes et des photos en noir et blanc, un musée à la Disney, avec un parcours alibi qui débouche sur une boutique le résultat ne sera pas à la hauteur des espérances sur le long terme.
Alors, il faut IN-NO-VER !!! Casser les codes.
Sur ce talus de Saupin chargé d’histoire ou ailleurs si ce n’est pas possible là, il faut créer un lieu de vie permanent. Pourquoi pas un restaurant dans ce musée, dans le style des Planet-Hollywood ? Déco avec des pièces du musée en vitrines, diffusion en boucle des plus haut faits d’armes des canaris sur écran plat servant de plateau à chaque table. Pub à partir de 17h et jusqu’à 2h… Point de départ de minibus navettes d’un « Canaris Fan tour » avec au programme, entrée au musée, visite de la Beaujoire, de la Jonelière et retour pour diner dans le restaurant du musée. Et les jours de matchs, un package musée-place en tribune et dîner au restaurant-musée à Saupin. Privatisation possible le midi pour les entreprises…
Ca doit être ça, Nantes ! Avoir un temps d’avance sur les autres.
« Penser avant les autres » disait Coco. On peut appliquer encore une fois ce principe.
Philippe Laurent, en charge du projet au FC Nantes, avec qui j’ai souvent échangé sur le passé, le présent et l’avenir du sport pro nantais, saura faire de ce lieu, ou qu’il soit, un outil de promotion pour le FCN autant qu’un lieu de souvenirs, je n’en doute pas une seconde.
Mais si on pouvait en faire plus qu’un Musée, tout le monde y gagnerait…

Suivez-nous!

Follow Me! Follow Me! Follow Me!