COUP DE GUEULE !

26 fév 2016 par HB, Commentaires fermés sur COUP DE GUEULE !

Sensation étrange en regardant les 8 dernières minutes de l’édition de « Fous de Sport » du 23/02/2016 consacré par Télénantes au NLAH. Quand Olivier Cailler aborde l’éventualité d’un grand club Omnisports à Nantes…
Fous de sport – Télénantes du 23/02/2016
En entendant Arnaud Ponroy, présenté comme « le principal instigateur de cette idée », reprendre à son compte et au mot près ce que nous défendons depuis 2012, un doute m’assaille :
Avons-nous rêvé ?
Avons-nous réellement effectué tout ce travail depuis 2011 et bâti ce projet de grand club Omnisport pour l’avenir du sport pro nantais ?
Les présidents des clubs nantais comme les élus ont-ils vraiment rejeté à l’unisson ce projet à l’époque parce qu’ils le jugeaient irréaliste et néfaste ?
Nous traitant alors parfois avec une condescendance parfois moqueuse…
Nous ne pouvons que nous féliciter que deux de ces présidents soient aujourd’hui les promoteurs de sa mise en oeuvre.
Mais pourquoi diable Arnaud Ponroy et Waldemar Kita se présentent ils comme étant « à l’origine » de ce projet de club Omnisport ?
Nous sommes bien placés pour savoir qu’en 2012, peu nombreux étaient ceux qui croyaient en la pertinence de notre projet, le seul à défendre cette option à l’époque. Parmi nos soutiens, nous citerons Laurent Buffard (ex-entraineur du NRB), Luc Dayan (ex-président du FCN), Guillaume Quintard (ex-entraîneur de l’Hermine), Philippe Audic (Président du Conseil de développement de Nantes Métropole), Philippe Aubry (ex-vice-président du NLAH), Gilles Rampillon ou encore le regretté Kléber Bobin. En dehors de ceux-ci, aucun des décideurs en place ni personnalités du sport nantais ou élus n’y croyaient…
Le respect des idées et des individus comme l’honnêteté intellectuelle voudraient au moins qu’on rende aux bénévoles qui ont travaillé sur ce projet ce qui leur revient : L’antériorité, en guise de reconnaissance. Au lieu de faire comme si notre projet n’avait pas existé, n’avait pas fait réfléchir, pour finalement finir par convaincre ces décideurs…
Auraient-ils oublié leur position initiale ? Nous pouvons leur rafraichir la mémoire :
Arnaud Ponroy n’avait pas donné suite à nos demandes d’entretien en 2012 (tout en nous félicitant par mail pour nos idées novatrices !). Nous avons fini par le rencontrer… fin 2015.
Waldemar Kita rencontré en Juillet 2012, dans ses bureaux parisiens, n’avait aucune idée alors de la surface financière et du fonctionnement des autres clubs pro nantais. Il nous avait expliqué longuement ce jour-là pourquoi ce genre de projet idéaliste ne marcherait jamais.
Est-ce leur ego qui les empêche d’admettre qu’ils ont changé d’avis et se sont inspiré de nos propositions ?
Car aujourd’hui, en dehors de leur pouvoir de mise en œuvre, qu’apportent ils de plus au fond du projet de l’association Nantes Métropole Omnisport ? Ils ne font que le reprendre dans sa généralité, en utilisant les mêmes formules et les mêmes images que nous, sans même nous citer.
Pourquoi ?
Et au-delà de leurs convictions récentes, quelles réponses concrètes apportent-ils aux multiples écueils qui menacent la mise en œuvre d’un tel projet ? Sur ce que nous avons lu et entendu, ils restent dans le vague quand nous étions dans le concret et dans le détail des process de mutualisation et de rapprochement économique puis sportif. Parce que, si ce projet peut déboucher sur une superbe réussite, il peut aussi tourner au fiasco total. Un certain nombre de points d’étape doivent être respectés. Le sujet des couleurs en est un, mais c’est loin d’être le seul.
Les media nantais n’ont pas, eux non plus, accueilli favorablement notre projet en 2012, à de rares exceptions près (dont David Phelippeau de 20Minutes…). Les journalistes sportifs nantais savent bien que notre projet avait été rejeté par ceux qui s’en arrogent aujourd’hui la paternité. Pourtant pas une question sur la différence entre ce qu’ils proposent aujourd’hui et ce qu’ils refusaient hier…
C’est dommage. Nous aimerions savoir.
Pas un media ne nous a contactés. Nous avons pourtant bien des éléments qui permettraient de répondre aux questions, notamment celles posées par Olivier Cailler à Arnaud Ponroy et qui sont restées sans réponses sur ce plateau comme ailleurs dans les media.
Nous ne demandons rien, ne réclamons rien. Nous n’ambitionnons rien d’autre que la construction dans de bonnes conditions d’un grand club omnisports à Nantes. Nous continuerons à payer nos places et nos abonnements pour encourager nos équipes comme les simples amoureux du sport et de notre ville que nous sommes.
Mais nier notre existence, l’antériorité de nos travaux et ignorer le fond que nous pouvons apporter à ce dossier complexe est vraiment incompréhensible.

Suivez-nous!

Follow Me! Follow Me! Follow Me!